Un autre point de vue sur les vœux en cette nouvelle année !

VŒUX...

Pour cette nouvelle année, qui n’existe pas, je ne te souhaite rien du tout.

Tu aimerais incarner l’amour, la sagesse, la compassion, mais... Avoir la volonté d’incarner quelque chose, c’est s'encombrer encore de nouveaux concepts.

Tu as des désirs, mais... Chaque désir, aussi noble soit-il, découle d’un non-accueil face à ce qui est déjà là, maintenant.

Tu aspires à la liberté, mais... Vouloir être libre, c’est maintenir l’illusion que tu serais emprisonné.

Tu souhaites intégrer de nouvelles choses, mais... L’envie d’intégrer quelque chose, c’est renforcer l’idée d’un manque.

Tu veux garder espoir, mais... L’espoir te fait croire que ce qui t’est offert maintenant est un défaut de fabrication, ou bien que la situation où tu crois être ou que tu crois vivre serait mauvaise.

Tu as l’intention d’aider l’autre, mais... Avoir l’intention d’aider l’autre, c’est le maintenir dans la croyance qu’il ne se suffit pas à lui-même.

Alors, pour cette nouvelle année, qui n’existe pas, je ne te souhaite rien du tout.

Pourquoi ?
Parce que ta véritable nature englobe déjà tout. Parce que tu es déjà parfait, maintenant.
Et ce qui est parfait, n'aspire à aucun but.

Texte de Nassrine Reza.
Jeudi 31 décembre 2020